Trasa 47: Wokół Krynicy Zdroju – perły polskich uzdrowisk

Krynica-Zdrój, Słotwiny (3 km) Roztoka Wielka (8 km) Piorunka (18 km) Czyrna (21 km) Mochnaczka Niżna (28 km) Tylicz (33 km) Krynica-Zdrój (39,4 km) 

39,4 km, 4,5 h, difficulté - moyenne

Courbe de dénivelé de l'itinéraire :

47

DESCRIPTION :

Un itinéraire très intéressant parmi les monuments classés d'architecture religieuse à la frontière du Beskid de Sącz et du Beskid Niski, en commençant dans la perle des Beskides - Krynica-Zdrój. Ses quelques montées font qu’il nécessite une certaine préparation physique. En partant de la Buvette de Krynica (1) (2) (3) (4), on se dirige vers le nord en suivant la route principale (ul. J.Piłsudskiego) jusqu'au croisement avec la route de Słotwiny. On prend à gauche, au bout d’un km on passe devant la station de ski et une église orientale en bois (5). On aborde alors la section la plus difficile de l'itinéraire, une montée raide vers le col de Przełęcz Biała (descendre de vélo dans la partie finale). En conservant la direction précédente, on contourne les fermes villageoises, on passe un hangar et 200 m plus loin, on tourne à droite vers le nord sur un chemin visiblement très fréquenté. Sur la crête, on rencontre un sentier de randonnée jaune, que l’on prend à gauche. On descend sur environ 150 m, on tourne à droite sur un chemin en terre battue et après une courte descente (50 m), on se dirige vers la droite. Par une route forestière en gravier, on descend la vallée de la rivière Kamienica jusqu'à Roztoka Wielka. On passe devant l'église orientale en bois (6) et un peu plus bas, on traverse la route 75 et on tourne à droite vers Krzyżówka sur une route secondaire, par laquelle on monte jusqu'au col. On tourne à gauche sur la route 981 et on descend sur environ 2,5 km. Juste avant un virage serré, on tourne à droite et, prenant une courbe, on descend dans la vallée de la Bereścianka. On prend la route Berest - Piorunka à droite jusqu'au col panoramique sous le mont Babia Góra. On rencontre l’itinéraire cyclable de Sącz (jaune), qui mène jusqu'à Tylicz, en passant en chemin par les églises orientales classées de Piorunka (7), Czyrna (8), Mochnaczka (9). À Tylicz, outre l'église classée (10), il ne faut pas manquer la vieille place du marché. Depuis celle-ci, on prend la rue Piłsudskiego, et au bout de 800 m, au carrefour, on tourne à droite vers Krynica. On gravit une dernière petite côte et on descend ensuite en pente raide pour revenir à la promenade de Krynica.

ATTRACTIONS SUR LE TRAJET :

  • La station thermale de Krynica-Zdrój (1) - l'une des plus célèbres de Pologne. J. Dietl, un balnéologue réputé, a contribué à son développement au milieu du XIXe siècle. Le thermalisme de Krynica est basé sur ses eaux minérales riches en carbonate de calcium.
  • Le festival européen Jan Kiepura de Krynica-Zdrój (2) - ancien « Festival des chants et des arias » - organisé chaque année depuis 1967 en l'honneur du grand ténor qui a rendu célèbre la station thermale de Krynica.
  • Les bâtiments thermaux de Krynica-Zdrój (3) - ils ont été construits en deux périodes : de la première, entre 1860 et 1890, datent les Vieux Bains minéraux, les Vieux Bains de boue, la Maison des thermes, la Buvette principale, la Chapelle des thermes et le Théâtre de mélèze. La seconde période, entre les deux guerres, a vu la construction des Nouveaux Bains, de la Nouvelle Maison Thermale et de l'hôpital Lwigród.
  • Le téléphérique de Jaworzyna Krynicka (4) - le plus long et le plus moderne de Pologne. Il a servi de base pour la création de l’une des plus importantes stations de ski de Pologne, avec plusieurs belles pistes.
  • L’église orientale en bois de Krynica-Słotwiny (5) - ancienne église gréco-catholique construite en 1887-1888. Elle se trouve sur l’Itinéraire de l'architecture en bois de Małopolska.
  • L’église orientale en bois de Roztoka Wielka (6) - ancienne église gréco-catholique, construite en 1819.
  • L’église orientale en bois de Piorunka (7) - construite en 1798. À l'intérieur, un beau tableau représentant un berger Lemko attire l'attention - exemple rare de scène profane sur une iconostase.
  • L’église orientale en bois de Czyrna (8) - construite en 1893-94, conçue par l'architecte français Delavo.



Cerkiew w Czyrnej

  • L’église orientale en bois de Mochnaczka (9) - construite au XVIIIe siècle dans le style lemko occidental.
  • L’église de Tylicz (10) - bâtiment en bois datant de 1612, avec structure en rondins et toit à pignon. À l'intérieur, polychromie de 1960, autels rococo et tableau de la Vierge à l'Enfant des XVIe / XVIIe siècles. À côté de l'église se dresse un clocher-mur en pierre datant de 1803. Le site se trouve sur l’Itinéraire de l'architecture en bois.

 

Carte de l’itinéraire :

mapa

Legenda do map

Pobierz trasę w formacie GPX