ElPoprado à vélo

Rowerowe ElPoprado
Une proposition d’excursion le long de la vallée du Poprad, qui est en même temps un résumé de ce qui y a déjà été construit dans le cadre de la nouvelle infrastructure cyclable de VeloNatura / EuroVelo11, AquaVelo et VeloKrynica. Des travaux et des mises en service sont encore en cours à certains endroits, mais il en reste si peu que je peux désormais vous inviter sans réserve à découvrir à vélo les charmes du Beskid Sądecki.

Dans le corps de ce texte, vous trouverez des détails sur ce qui est déjà prêt, la signalisation des endroits où les travaux sont encore en cours et des suggestions sur la façon de faire du vélo ici sous la forme d’un circuit condensé ou étendu à quelques jours d’exploration de la montagne. Il est conseillé de suivre la piste GPX, car quelques sections ne sont pas encore balisées. Le texte et le parcours seront mis à jour au fur et à mesure de l’avancement des travaux sur les sections encore en construction. Je classe l’excursion proposée quelque part au milieu de l’échelle facile-moyenne, principalement en raison de 2 sérieuses montées + une section problématique à la frontière polono-slovaque à Muszyna. Un tiers de ce circuit de 60 kilomètres passe par des infrastructures cyclables séparées, et le reste par des routes tranquilles dans la circulation générale. 

Les travaux de VeloNatura dans la vallée du Poprad sont presque terminés.

Comme les deux grandes passerelles pour piétons et cyclistes reliant la frontière polono-slovaque ont été récemment achevées et que la plupart des sections manquantes ont déjà été construites, il est enfin possible d’avoir un parcours cycliste raisonnablement cohérent de Krynica-Zdrój à Stary Sącz. On attend en fait l’achèvement des travaux dans les municipalités de Piwniczna et de Rytro, qui sont prévus pour l’automne 2020 (le tracé proposé évite toujours les zones où se trouvent les plus grands chantiers).

kladki-poprad_eurovelo11_Andrzejowka2.jpg

Alors, qu’est-ce qui vous attend dans la vallée du Poprad, à part des vues splendides sur les Beskides ? Des routes asphaltées en légère pente, pour la plupart neuves ou en très bon état, au bord même de la rivière, plusieurs nouvelles passerelles, de nombreuses sources d’eau minérale gratuite et un grand nombre d’attractions touristiques à la frontière polono-slovaque. Il faut ajouter à cela un réseau de sentiers nouveaux ou revitalisés pour vélos de tourisme et VTT et l’on obtient une destination agréable pour au moins un week-end à deux roues.

Toutefois, commençons par une proposition pour le circuit le plus simple, d’une journée.

Télécharger le GPX


Avec cette variante, j’incite tous ceux qui suivent l’itinéraire du VeloDunajec à l’enrichir en faisant un détour par la place du marché de Stary Sącz sur le chemin de la gare. Là, on monte dans un train avec son vélo en direction de Krynica-Zdrój et, pendant environ une heure et demie, on profite du trajet sur l’une des belles lignes ferroviaires de Pologne. Tout en admirant la vue depuis les fenêtres du train, il vaut la peine de remarquer les routes goudronnées vides qui serpentent le long de la frontière slovaque et polonaise, car ce sera l’itinéraire du retour. Prendre le train de cette façon présente un autre avantage - on « liquide » ainsi toute la montée et l’on n’a plus qu’à rouler en descente le long de la rivière, bien que, comme on peut le voir sur la courbe de dénivelé (et on le sentira dans les jambes), il faille quand même parfois un peu pédaler en montée.

L’itinéraire est bien entendu parfaitement adapté à la pratique du vélo depuis Stary Sącz vers Krynica et constitue à ce stade le trajet le plus facile entre les deux villes.



Pociąg do Krynicy-Zdrój

Un conseil pour ceux qui ne prennent pas le VeloDunajec mais qui voudraient faire une excursion d’une journée à partir de Cracovie sans passer une demi-journée dans le train. Un bon moyen pour raccourcir ce temps est de venir en voiture de Cracovie à Stary Sącz (environ 2 heures), de laisser son véhicule aux environs de la gare (il y a un grand parking gratuit le long de la voie  Ste-Kinga) et de mettr les vélos dans le train pour Krynica.  

Voilà nos suggestions pour se rendre à Krynica-Zdrój vendues et, espérons-le, achetées, donc à la descente du train, on se dirige vers le bout du quai, ce qui amène directement sur la route VeloKrynica / AquaVelo, qui était encore en construction en 2019. Cependant, avant de tourner à gauche pour commencer l’excursion en suivant le courant de la Kryniczanka, arrêtez-vous sur la célèbre promenade avec ses buvettes d’eau minérale et ses cafés. C’est le plan minimum, et à la fin de ce texte, je présenterai ce que l’on peut faire d’autre ici en vélo.  

Park w Krynicy-Zdrój

L’itinéraire cyclable entre Krynica et Muszyna est véritablement une liaison modèle entre ces deux villes thermales. Il y a quelques difficultés le long du parcours (mauvaise organisation de la circulation ou « barrière » mise en place avant la traversée de la route régionale), mais elles ne gâchent pas l’essentiel : un trajet vraiment tranquille en légère descente pratiquement sans aucune voiture (si l’on roule dans cette direction). Cette section est même adaptée à la circulation avec de jeunes enfants. Il y a quelques années, tout ce que l’on pouvait faire ici était de rouler sur la route régionale DW971 très fréquentée, mais ce souvenir désagréable ne remonte plus maintenant qu’aux deux endroits où l’on doit la traverser (à Szczawnicze - Zawodzie et sur le pont de Muszyna). Je ne vais pas énumérer tous les sites que l’on peut visiter sur ce tronçon ou dans ses environs proches, mais le plan minimum est de s’arrêter à Muszyna à l’aire de repos régionale pour cyclistes (MOR) où, outre une station de réparation avec possibilité de recharger les téléphones sans fil, on trouve aussi la prise d’eau thermale « Anna », où l’on peut remplir sa gourde gratuitement. Il est nécessaire ici d’utiliser des gourdes ou des bouteilles, car verser cette eau hautement minéralisée dans un sac à eau, par exemple, peut rendre impossible son nettoyage ultérieur.

Ce n’est pas la seule source que l’on rencontre sur l’itinéraire, car après tout, la vallée du Poprad regorge d’eaux minérales. On peut faire le plein d’eau plus tard encore à Milko (en s’écartant légèrement de l’itinéraire jusqu’au MOR régional suivant) ou sur l’itinéraire à Sulina ou Legnava. Les eaux ont chacune un goût particulier, il est donc conseillé de les goûter d’abord. Moi, je les aime bien, mais je sais par expérience qu’elles ne plaisent pas forcément aux enfants.

Velo Krynica

À Muszyna, on entre dans Zapopradzie et ses jardins de l’avenue Aleja Zdrojowa via une jonction plutôt en angle droit. On peut s’immerger ici quelques heures ou y rouler tranquillement en faisant une courte pause dans la nouvelle section des étangs récréatifs et des volières à oiseaux. C’est devenu l’un de mes objectifs personnels d’apprendre au perroquet bavard du lieu à dire « Vélo » au lieu de « Hello ». Juste après les jardins, on rencontre une légère montée, car cette partie de l’EV11 a été aménagée sur une route bétonnée tracée sur les pentes boisées de la vallée. On atteint la frontière polono-slovaque, où (attention !) il faut se laisser persuader de respecter les panneaux et descendre de vélo (dans les deux sens). Ce court tronçon temporaire (20-30 mètres) sera bientôt amélioré (un nivellement sera effectué), mais pour l’instant, on y rencontre des marches et des rampes en bois provisoires. Je sais, ce n’est pas idéal, mais la forme finale de cette section ne sera prête qu’à la fin de cette année ou au printemps 2021, une fois les autorisations nécessaires obtenues, entre autres pour le déplacement de la borne frontière. Après avoir traversé prudemment cette section, on emprunte une route nouvelle au revêtement en gravier amélioré (environ 0,5 km) jusqu’à la lisière de la forêt. Pour l’instant cette route en pente est en dur, mais on verra comment elle se comportera avec le temps. Pour les propriétaires de vélos de route qui s’inquiètent pour leurs pneus et leurs blocs dans cette descente abrupte, je recommande simplement de faire un détour entre Muszyna et Milko en empruntant la route régionale. Pour ceux qui roulent avec des enfants ou les débutants, je préviens en toute honnêteté - il y aura probablement à faire une marche de 1,5 km ici à cause du dénivelé et du revêtement.Stromy odcinek na granicy PL/SK w Muszynie (Borysów)

À tous les autres, cependant, je recommande de passer par là, car après avoir quitté la forêt, on trouve de l’asphalte fraîchement posé sur une section entièrement nouvelle jusqu’aux maisons de Legnava. Autrefois, il n’y avait ici que des chemins de terre et des champs labourés, mais aujourd’hui, l’endroit est devenu très bien et conforme aux normes de la Véloroute internationale EuroVelo.

C’est par cette route qu’on accède à l’une des nouvelles passerelles pour piétons et cyclistes construites cette année. La passerelle Legnava-Milik permet de traverser la rivière et la frontière et d’aller découvrir les nouvelles pistes cyclables réalisées l’année dernière du côté polonais jusqu’à Andrzejówka, où l’on emprunte une autre passerelle pour retourner en Slovaquie jusqu’à Malé Lipník.

EuroVelo11 kładka Millik - Leganva

Ici une petite remarque - n’oubliez pas les règles de base pour les cyclistes en Slovaquie (y compris le port obligatoire du casque en dehors des agglomérations), car on va parcourir encore environ 15 km dans ce pays. L’itinéraire EV11 / VeloNatura emprunte des routes publiques tranquilles sur cette section, avec un trafic vraiment minime, car c’est pour les Slovaques un « trou perdu » où seuls circulent les locaux et les cyclistes. Certains des plus beaux tronçons situés directement sur les berges de la rivière ont reçu cette année une couche d’asphalte supplémentaire (Zavodie - Medzibrodie), mais d’autres ne sont malheureusement plus de la dernière fraîcheur (Malé Lipník - alentours de la passerelle de Žegiestov, environ 2,5 km), les cyclistes de route aux pneus super-minces sont donc invités à y être prudents.

Si l’on n’aime pas l’eau minérale de ces sources en bord de route, on peut se réhydrater avec du Kofola dans un bar sympathique à Malé Lipník ou à Mniszek nad Popradem, juste à la frontière polono-slovaque. C’est par là que l’on retourne du côté polonais et que l’on suit l’ancienne route frontalière jusqu’au centre de Piwniczna. À Piwniczna même, le centre de loisirs « na Nakle » est en cours de construction. Il comprend des pistes cyclables, des pumptracks, un centre pour cycles et une autre passerelle sur la rivière Poprad (qui sera ouverte à l’automne de cette année). En attendant, on peut passer l’autre côté du Poprad en empruntant la passerelle située à côté de la gare ferroviaire. À partir de là, on roule sur des routes tranquilles jusqu’à Rytro (certaines d’entre elles peuvent être en cours de travaux  d’élargissement). Je suggère de passer par Rytro au moins jusqu’en novembre de cette année, malheureusement sur la route nationale, mais en cas d’urgence il y a de larges accotements et des trottoirs. Les travaux devraient avoir été achevés d’ici là sur la section finale à travers les bois situés au pied du château de Rytro. Une partie de ce tronçon est déjà asphaltée, mais un nouveau tronçon vers Życzanów est encore en construction dans les forêts (il aura un revêtement en gravier amélioré). À Życzanów même, la cauchemardesque route caillouteuse qui longeait la rivière a récemment été bétonnée, de sorte que même les cyclistes sur route peuvent maintenant y circuler. Et ils le feront certainement, car ce nouveau revêtement en béton mène à une bifurcation possible vers l’une des montées les plus exigeantes de la région, jusqu’à Wola Krogulecka, où la terrasse d’observation donne sur un magnifique panorama. Cette montée est recommandée à ceux qui veulent s’épuiser, mais à tous les autres, je recommande la montée plus longue et donc plus douce depuis Barcice. De Barcice à la passerelle de Stary Sącz (ou au parking où l’on a laissé sa voiture), on suit le bon balisage de l’EuroVelo11, qui est un mélange de nouvelles pistes cyclables et de routes publiques avec peu de trafic, avec la possibilité de s’arrêter sur des aires de repos à Barcice ou Cyganowice.

 Dolina Popradu
 

Et quoi d’autre que cet itinéraire en bordure de rivière ?

La suggestion ci-dessus est l’option la plus facile pour parcourir toute la vallée du Poprad. Toutefois, je recommande vivement de venir effectuer une reconnaissance cycliste plus longue, car la construction de cet itinéraire principal en bordure de rivière (qui fera partie du futur itinéraire international certifié EuroVelo11) a également donné l’impulsion à la création de toute une série d’itinéraires supplémentaires dans le Beskid Sądecki. Il ne faut pas oublier que l’on est en montagne, et que chaque fois que l’on s’écarte de la rivière, on rencontre des montées importantes, ce qui est ensuite récompensé par des vues magnifiques depuis les sommets et les cols du Beskid Sądecki.

Pour les amateurs de gravier et ceux dont les vélos de tourisme ont des pneus un peu plus larges, je peux en toute conscience recommander la Route des eaux minérales, qui relie probablement le plus grand nombre de sources d’eau minérale par kilomètre en Pologne ainsi que de nombreux monuments de l’architecture en bois. Cette Route rejoint l’itinéraire proposé à Podjastrzębik, Muszyna, Milik et Żegiestów. Dans ce dernier village, je recommande de visiter la station thermale rénovée et de passer du côté slovaque sur la passerelle cycliste construite ici il y a quelques années.

Pour ceux qui préfèrent les pneus beaucoup plus larges et les défis, je recommande le réseau rénové de pistes de VTT de Krynica-Zdrój et le premier des quelques itinéraires de flow/singletrack annoncés par la station de Słotwiny-Arena, ouvert il y a peu, où, en plus d’une remontée mécanique qui accueille les vélos, se trouve également une magnifique tour d’observation à visiter entre deux descentes.  Si l’on aime les descentes rapides, je recommande également le nouveau parc à vélo des pistes de Muszyna, et à ceux qui se lasseront de ces descentes constantes, je recommande les classiques du VTT dans cette région, c’est-à-dire l’excursion à Bacówka nad Wierchomlą et la boucle de Kotylniczy Wierch, qui peut aussi être prolongée par une balade via Runek jusqu’à Krynica ou via l’alpage de Hala Łabowska jusqu’à Piwniczna, que l’on peut rejoindre par l’itinéraire Aquavelo.

Odcinek w Życzanowie

Puisqu’on parle d’AquaVelo, les sections les plus faciles de cet itinéraire ont été utilisées pour élaborer cette proposition et l’on rencontrera donc son balisage vert caractéristique sur le circuit décrit. Les autres parties de cet itinéraire en Pologne sont nettement plus exigeantes en termes de forme physique et d’équipement. Par exemple, la route de Piwniczna à Obidza occupe la 10e place dans le classement des montées polonaises, et la descente vers Jaworki est encore très tout terrain. Il en va de même pour les sections situées dans les environs de Piwniczna et de Rytro, qui sont réservées aux vététistes. En outre, il existe également un tronçon de cet itinéraire du côté slovaque, ainsi que toute une série d’autres itinéraires cyclables et un tracé temporaire (pour l’instant balisé uniquement sur des routes ordinaires) de l’itinéraire EuroVelo11 jusqu’à Prešov. Comme vous pouvez le constater, il y a l’embarras du choix.

Cela vous donne envie ? Alors je peux vous dire que c’est en automne que la vallée du Poprad est la plus belle. Je vous invite également à consulter le profil FB de VeloMałopolska, où sont publiées les dernières nouvelles des itinéraires de Małopolska, afin de savoir quels tronçons mentionnés dans ce texte sont passés du statut « en construction » au statut « terminé ».

Une carte indiquant l’état d’avancement des travaux sur cet itinéraire cyclable et les autres dans la région de Małopolska est disponible à l’adresse bit.ly/map-vm.

Vous trouverez également des couches supplémentaires indiquant les itinéraires cyclables et les circuits recommandés, l’emplacement des aires de repos et des parkings.

réd. Jarek Tarański

 

Multimédia